CPA : Chasse - Pêche - Amitié

Forum de Chasse et de Pêche destiné à créer une synergie d'amitié et de convivialité entre les membres afin de faciliter les rencontres et les échanges.
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Périple en terre Gersoise 2011.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Labrador27
Légende !
Légende !
avatar

Nombre de messages : 5833
Date d'inscription : 10/07/2009

MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   Jeu 21 Juil 2011 - 18:35

Vous seriez bien aimables de développer ces incidents "anglais".On a du mal à suivre:D'une part Dédé13 aurait mal supporté un cassoulet "à l'anglaise",Milouin66,lui,ne semble pas avoir trop aimé un tagine "à l'anglaise",un peu chargé en coriandre.
Il y a une empoisonneuse britannique dans le Gers. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SARCELLE34
Légende !
Légende !
avatar

Nombre de messages : 6401
Age : 42
Localisation : NEFFIES 34
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   Jeu 21 Juil 2011 - 18:44

pascal33 a écrit:
Arrêtes de dire du mal des anglaises ,tu vas vexer Milouin . Laughing
Ne me dis pas que milouin a tente une approche sur l'ennemi britannique...... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal33
***Dieu Vivant***
***Dieu Vivant***
avatar

Nombre de messages : 14425
Age : 43
Localisation : gironde,parfois ailleurs ....
Date d'inscription : 09/07/2008

MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   Jeu 21 Juil 2011 - 18:57

Labrador27 a écrit:
Vous seriez bien aimables de développer ces incidents "anglais".On a du mal à suivre:D'une part Dédé13 aurait mal supporté un cassoulet "à l'anglaise",Milouin66,lui,ne semble pas avoir trop aimé un tagine "à l'anglaise",un peu chargé en coriandre.
Il y a une empoisonneuse britannique dans le Gers. Very Happy
C 'est tres simple : Dédé est parfois sensible ,la disgestion d 'un cassoulet anglais a été ,disons difficile .Un secteur du Gers devrait avoir plus de difficultés à s 'en remettre que la zone la plus irradiée de Fukushima ... affraid
Quant à Milouin ,il hésite encore entre prendre l 'accent british ou gersois .......... d 'aprés vous lequel va-t-til adopter ? Laughing

_________________
Poursuite, ce bonheur ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Labrador27
Légende !
Légende !
avatar

Nombre de messages : 5833
Date d'inscription : 10/07/2009

MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   Jeu 21 Juil 2011 - 19:40

Elle est jolie l'empoisonneuse? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dédé 13
***Dieu Vivant***
***Dieu Vivant***
avatar

Nombre de messages : 25870
Age : 70
Localisation : Bouches du Rhône
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   Jeu 21 Juil 2011 - 19:48

Pour tout vous dire le gite où nous logions était tenu par un Anglaise qui faisait de gros efforts pour cuisiner continental, mais qui avait du sauter pas mal de leçons. Seul Koba apréciait, au point mettre de la confiture avec son fromage. Very Happy

_________________



Oui je chasse, et alors ?

"On a beau dire ,on a beau faire Mille chansons mille refrains, Faut laisser dire et laisser faire, Mais le cul du berger…sentira toujours le thym."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
macgyver13
Légende !
Légende !
avatar

Nombre de messages : 4499
Age : 57
Localisation : bouches du rhone
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   Jeu 21 Juil 2011 - 20:12

bravo pour vos récits , merci a dédé d avoir épargné ces pauvres bétes Sad et je constate d aprés les dires d un certain milouin que le koba aime bien chasser couché , aprés il veut nous faire croire que cette chasse est trés sportive !!!!!!!!No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Labrador27
Légende !
Légende !
avatar

Nombre de messages : 5833
Date d'inscription : 10/07/2009

MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   Jeu 21 Juil 2011 - 20:16

pour résumer,votre landlady avait le cassoulet approximatif et la main lourde en épices. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dédé 13
***Dieu Vivant***
***Dieu Vivant***
avatar

Nombre de messages : 25870
Age : 70
Localisation : Bouches du Rhône
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   Jeu 21 Juil 2011 - 21:31

macgyver13 a écrit:
bravo pour vos récits , merci a dédé d avoir épargné ces pauvres bétes Sad et je constate d aprés les dires d un certain milouin que le koba aime bien chasser couché , aprés il veut nous faire croire que cette chasse est trés sportive !!!!!!!!No


Il adore se rouler parterre, c'est plus fort que lui. Very Happy


_________________



Oui je chasse, et alors ?

"On a beau dire ,on a beau faire Mille chansons mille refrains, Faut laisser dire et laisser faire, Mais le cul du berger…sentira toujours le thym."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MILOUIN 66
Légende !
Légende !
avatar

Nombre de messages : 8043
Age : 55
Localisation : perpignan
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   Jeu 21 Juil 2011 - 22:47

Labrador27 a écrit:
pour résumer,votre landlady avait le cassoulet approximatif et la main lourde en épices. Very Happy

De plus , elle a ose me faire dormir dans un canape !! Un soir elle a meme oublie le pain , obligeant le Dede a faire
irruption en pleine fete familiale ! Very Happy
Quant a son bonnet de nuit de mari , on etait pas arrive qu il nous engueulait car on avait mis un roue sur son gazon ! No
De toute facon , j aime pas les anglais ... Very Happy

_________________


Le bleu de notre ciel,l or de notre soleil,le sang de notre race

" Si Dali a fait de la gare de Perpignan le centre du monde c\'est simplement parce qu\'il ne connaissait pas Aimé Giral..."D Herrero

Un proverbe anglais dit : "Il ne faut pas sous-estimer le courage des Catalans,ce sont eux qui ont découvert que les escargots sont comestibles"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ulricka47
Fidèle !
Fidèle !


Nombre de messages : 567
Age : 37
Localisation : lot et garonne
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Périple en terre Gersoise!   Jeu 21 Juil 2011 - 23:31

Un de c'est jour venais nous voir je serais contente de vous recevoir le temps d'une soirée! 32-47 ce n 'est pas loin Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pat77
Légende !
Légende !
avatar

Nombre de messages : 8839
Age : 69
Localisation : sud seine et marne
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   Ven 22 Juil 2011 - 7:25

Tu as raison Ulricka , juste le temps d'une soirée , avec ceux là , ils te dépouillent ton garde-manger et ta cave en très peu de temps ... Very Happy Smile No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arggbiledefrancebo.wix.com/arggb-idf-bourgogne
ulricka47
Fidèle !
Fidèle !


Nombre de messages : 567
Age : 37
Localisation : lot et garonne
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Périple en terre Gersoise!   Ven 22 Juil 2011 - 9:04

"juste le temps d'une soirée" C'est par ce que leur temps est trés précieux. Sinon ca ne me fais pas peur j'ai du stock à écouler lol et je me situe prés de la coopérative du vin de Buzet. Aprés j'espère qu'ils aiment la cuisine gastronomique j'ai notée a éviter le "cassoulet". En lisant leur périple ca me donne une idée, me renseignée pour proposer un séjour tir d'été dans le lot et garonne, a voir par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pat77
Légende !
Légende !
avatar

Nombre de messages : 8839
Age : 69
Localisation : sud seine et marne
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   Ven 22 Juil 2011 - 9:24

Idée à développer ...
Quant au cassoulet , revisité par une Anglaise , c'est sur , ça doit être "hard" , il y a quand même une culture gastronomique dans le sud-ouest qui émerge du brouillard .
D'ailleurs je retourne en Dordogne début Août , histoire de faire le plein de quelques friandises ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arggbiledefrancebo.wix.com/arggb-idf-bourgogne
Dédé 13
***Dieu Vivant***
***Dieu Vivant***
avatar

Nombre de messages : 25870
Age : 70
Localisation : Bouches du Rhône
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   Ven 22 Juil 2011 - 9:53

J'ai toujours très bien digéré les haricots, d'ailleur la soupe au pistou d'hier soir est très bien passée, mais les haricots à l'anglaise, ça ne passe pas. Evil or Very Mad

_________________



Oui je chasse, et alors ?

"On a beau dire ,on a beau faire Mille chansons mille refrains, Faut laisser dire et laisser faire, Mais le cul du berger…sentira toujours le thym."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ulricka47
Fidèle !
Fidèle !


Nombre de messages : 567
Age : 37
Localisation : lot et garonne
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Périple en terre Gersoise!   Ven 22 Juil 2011 - 10:00

ah ma dordogne natale quelle genre de friandises ?
Plats typique tel que la garbure, poule au pot henri IV, le cassoulet et bien sur le foie gras etc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
koba
Légende !
Légende !
avatar

Nombre de messages : 6432
Age : 54
Localisation : Aube
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   Ven 22 Juil 2011 - 10:37

Bien, vu la tournure des choses, il est temps d'établir la vérité concernant la Croisade des 13, 14, 15 et 16 juillet de l'An de Grâce 2011...

Nos preux Chevaliers, à savoir Dédé, Milouin, Pascal et moi-même, ayant pour 3 d'entre eux participé à la mission précédente en terre héraultaise, s'en sont allés cette fois guerroyer en province d' Armagnac, toujours en quête du Saint Graal ( en langage initié, on parle du « légendaire 6 qui fait 2 fois les oreilles »...).

Rendez-vous fût pris dans un gîte tenu par une Anglaise pure souche, dont les égarements culinaires supposés, puis avérés, furent constamment source d'angoisse auprès de Chevalier Milouin...
Trouver le gîte, perdu en pleine Pampa gersoise, ne fût déjà pas une sinécure. Devait-on y voir un signe ? Arrivé le premier, après avoir hoché la British pour que la place soit nette, je m'assoupissais dans un sommeil de Juste, non sans avoir indiqué le bon chemin à nos amis...

Enfin, ce mercredi 13 juillet après-midi, nos compères se retrouvaient après 1 an de séparation autour d'une petite coupette de Champagne, seul breuvage susceptible de s'élever à la hauteur de l'évènement !
C'est sous une pluie battante que avons récupéré nos bracelets, mais il en aurait fallu d'avantage pour doucher notre enthousiasme. 2 équipes furent constituées, et nous nous partageâmes le finage...du moins sur le papier, parce qu'en réalité, nous verrons très vite que le couple Dédé/Milouin, n'ayant qu'une très approximative notion des mots « limite », « frontière » et « territoire », a eu une fâcheuse tendance à se sentir partout chez lui...

Visite du terrain, en voiture, guidé par un sympathique chasseur local, qui lui-même, plus tard, nous avouera s'être un peu perdu sur la carte. C'est dire la complexité de la chose : des haies, du maïs, des vignes et quelques friches. 1 ou 2 prés, 1 ou 2 chaumes...Ca monte, ça descend, toutes les routes se ressemblent, et il y a des maisons partout, bref, le sentiment de la soirée est que ça ne va pas être de la tarte. D'ailleurs, Pascal et moi-même avons vu peu d'animaux lors de cette première sortie...
On s'équipe, on traînasse, carabine en bandouillère, sait-on jamais ? On repère quelques coins propices à un affût, on estime la direction des vents, on cherche des traces, on jumelle, bref, on glandouille.

A la tombée de la nuit, enfin, un jeune Brocard course une Chevrette dans une friche. On approche pour le plaisir. Et puis un bon Brocard, corpulent, puissant, fait son apparition. Son trophée est amusant : 1 seul bois, petit. L'autre n'est qu'une excroissance à peine visible dans l'ombre qui s'étend sur nous. 1 vrai tir de sélection ! Mais c'est le premier soir, je n'ai qu'un bracelet...et la sélection ne semble pas être le souci majeur dans le quartier ! Le Brocard chasse un petit 4 qui baguenaudait avec une Chevrette le long de la route, et tout le monde disparaît...Fin du premier acte pour notre équipe.

Milouin, pour sa part, a tué un superbe 4 au trophée cassé ! Quant à Dédé, il est,paraît-il, tombé amoureux d'un Brocard de Sibérie qui hante une patûre à vaches...Ca commence fort !

Retour au logis, il est 23h30. Les craintes gastronomiques de Milouin se confirment, des haricots à peine cuits se noient dans une sauce indéfinie, sous l'oeil indifférent des morceaux de veau (?) qui, eux, surnagent dans la gamelle...Heureusement, tout le monde a apporté de l'antidote ! Le vin blanc catalan est somptueux ! Seul Dédé, certainement affaibli par l'âge, se révèlera victime du flageolet de la perfide Albion...

Jeudi 14 juillet. En ce jour de fête nationale, nous nous devons d'être irréprochables. Réveil à 4h30...Pascal et moi continuons nos repérages. Nous croisons un Blaireau, un vrai, à quatre pattes, pas un multicolore juché sur un VTT...Le coin d'hier soir me plaît bien, et permet de chasser à 2 dans le même secteur. Je ne chasse cependant pas vraiment, et peaufine mon circuit pour la soirée à venir.
A midi, c'est resto. Correct, sans plus. Le magret baigne un peu dans le gras du foie...Un Côtes de St Mont nous dissout tout ça consciencieusement...

Retour sur le terrain après une sieste réparatrice. J'attaque les bordures de forêt qui donnent sur les vignes. A pas de loup, voir sur la pointe des pieds, j'essaie de faire le moins de bruit possible. Dans ma « carrière » de chasseur, je n'ai jamais rencontré d'animaux aussi « sur l'oeil » que ces Chevreuils gersois ! Un simple ralentissement de moteur, et la bestiole s'évanouit ! Alors, à pied...

Je mets une heure pour faire 500 m, j'évite 2 Chevrettes qui grignotent entre les rayons de vignes, et j'arrive sur la première friche. Ah, une Chevrette est déjà dehors...Impossible de passer sans l'alerter. Il est déjà 20h30 h, je n'ai fait que le quart du parcours prévu. La femelle mange en marchant, et je profite des moments où elle baisse la tête pour m'installer en bout de haie, sans toutefois pouvoir observer toute la friche. Bien, on va attendre un peu...

Un gros Lièvre s'amuse, et me distrait un peu. Il fait l'andouille, alors qu'il pourrait faire le civet...

Le temps passe, et ma Chevrette ne semble pas disposée à vider les lieux...Je suis bloqué là pour un moment. Et puis un bruit, une agitation, sur ma gauche, dans la friche, évidemment hors de ma vue ! Chevreuil ? Sanglier ? Blaireau ? La Belle regarde souvent dans la direction du bruit, puis, alors que tout était redevenu calme, dans la mienne !!! Elle a fini par se douter de quelque chose, et se dirige doucement vers le bois à l'opposé de mon affût.

Arrivée à quelques mètres du couvert, elle s'arrête, mais reste en alerte. C'est là, que le Brocard, car c'était bien un Brocard, la rejoint, visiblement en proie à des pensées que la morale réprouve...Il passe ses nerfs sur une grande Cardère sauvage. Jumelles, carabine, lunette, visée : c'est un fort 4 cors, visiblement âgé...et très excité. Il ne tient pas en place, et se dirige vers le couvert ! Il est 21 h 50. Ma balle le fauche alors qu'il allait disparaître. La Chevrette ne bronche pas, le regarde agoniser, et se remet à manger !!

Je retrouve Pascal qui, de son côté, a épargné un Brocard. Faut dire que nos compères ont tous des critères de sélection assez pointus en matière de trophées, mais qui semblent varier selon les jours et l'inspiration du moment : une fois, c'est trop petit, la fois d'après, c'est pas la bonne couleur, le lendemain, c'est pas le bon jour...Je m'y perd un peu, finalement. Qu'en aurait pensé le Duc de Bavière ?

Au gîte, l'ambiance se refroidit avec la découverte abrupte du Tajine de coriandre au poulet bouilli de la Lady. Il s'agit certainement d'une vieille recette de famille, récupérée lors de la présence anglaise à El Alamein...Mais là encore, les liquides importés du Sud font merveille, et relèvent le plat à tel point que j'ai vu bouger les pattes du poulet dans la semoule ! Il faut préciser, à propos de breuvages, que le stock est plutôt conséquent : l'estimation la plus réaliste en début de séjour annonçait, a minima, 1 bouteille de Scotch, 3 bouteilles de Champagne, 4 cartons de Bordeaux, 1 carton de rosé, plus une douzaine de bouteilles non encore répertoriées...Je ne parle pas des bières. Il est vrai que nous étions 4, quand même.. !

Vendredi 15 juillet. J'accompagne Milouin dans son jardin. Ambiance étrange, le brouillard est à couper au couteau : on passe du 14 juillet au 11 novembre...

En bout de prairie, une Chevrette nous a repérés de très loin, et entraîne son mâle hors de portée du plomb perpignanais ! Le trophée semblait sympa, et Milouin s'en veut d'avoir abordé le pré de cette façon. On verra ça demain matin...
On essaie une approche dans une peupleraie, mais le bruit de notre progression est infernal...

Plus tard, approche d'un petit 5 cors, en pleine discussion avec sa mie. L'approche entre 2 rangs de vigne est si belle qu'on finit nez à museau avec le Brocard en bordure d'un tournesol...Je me retourne pour dire à Milouin de tirer, mais l'homme a disparu ! Envie pressante ? Peur d'une charge ? Non, mésentente. André pensait que le Brocard allait sortir de l'autre côté, et cavalait plus vite que Carl Lewis pour lui couper la retraite.. !

Heureusement, les agapes du déjeuner effacent tous nos échecs ! Coeurs de Canard, magrets de Canards, aubergines à la plancha, croustade aux pommes à l'Armagnac, le tout arrosé d'un délicat Bordeaux 2005.

L'après-midi, c'est le drame.
On rencontre un agriculteur qui, brutalement, sans aucune préparation, annonce à notre Catalan que son Brocard assassin, épargné lors d'un précédent séjour, est mort emberlificoté dans de la clôture électrique avec son rival, un 4 cors également favorablement connu des services de Milouin. A ma question innocente : «  Quid des crânes ? », l'homme nous précise même que, vu l'état avancé des cadavres, il leur a bouté le feu, et que ça n'a pas été facile ! ! La mine défaite, hésitant entre l'incrédulité, la culpabilité et le remord, c'est un Milouin psychologiquement affaibli, au bord du nervous breakdown, que j'ai précautionneusement raccompagné vers notre gîte...

Comme un malheur n'arrive jamais seul, ce soir, après nos sorties infructueuses en matière Capréolesque, c'est blanquette de veau à l'anglaise, et haricots verts à l'eau...Notre hôtesse serait-elle en famille avec Marie Besnard ?La chose est toutefois mangeable, mais sera longue, très longue à digérer...

Samedi 16 juillet. Retour aux prairies de la veille. Changement de tactique : on longe le bois, évitant d'être pris à découvert. Heureuse initiative : la Chevrette est déjà là, grignotte, s'agite...et finit par se coucher, en regardant dans notre direction ! Elle occupe une position dominante, et, les deux prairies étant en enfilade, aurait pu, comme hier matin, nous voir arriver à plus de 300 mètres ! Une maligne, celle-là...

Milouin reste embusqué d'un coté de la haie, j'essaie, en rampant dans l'herbe trempée, d'aller voir si, par hasard, notre mâle ne se cache pas hors de notre vue. Allongé dans la rosée, l'appareil reproducteur refrigéré, je jumelle...C'est alors qu'un Renard, sorti d'on ne sait où, se dirige droit sur moi : 100 m, 70 m, 40 m...Il va me marcher dessus ! Ouf, Monsieur mulotte, gambade, et finit par s'asseoir sur son derrière. Il m'a vu, c'est certain, et j'ai peur que sa fuite n'alerte la Chevrette. Foutu pour foutu, je fais signe à Milouin de tirer le Goupil. André se décale, et observe l'animal.
Mais voilà, Môssieu Milouin fait la fine bouche...ergote, et finit par me faire signe de tirer moi-même ! Je dois préciser qu'à ce moment-là, ma carabine est restée aux pieds de Milouin, que j'en suis à plus de 5 m, et je dois, pour la récupérer, retraverser en rampant l'espace dégagé, m'exposant à la vue du Renard et de la Chevrette...

Je reste stoïque, tout en maudissant l'humour catalan...

Le Renard finalement s'esquive sans réveiller la Chevrette...3 minutes plus tard, sortant d'un roncier, le Brocard apparaît.
Je souffle à Milouin de s'allonger, et de tirer. J'ai à peine le temps de finir ma phrase que la Winchester rugit ! Et que Milouin pousse un hurlement à réveiller toutes les victimes de l'abus d'Armagnac !

Le Chevreuil a pris, s'est couché sous le choc...mais se relève ! Il titube, puis réussit à galoper, et suit sa femelle qui tente de l'emmener vers le maïs !
Deuxième balle , deuxième coup au but ! Cul par dessus tête, atteinte à l'épaule en pleine course à 140 mètres, la tache rousse ne se relèvera plus.



Dans un même élan l'un vers l'autre, 100 kg de muscles catalans rencontrent 100 kg de muscles aubois, pour une étreinte virile et, je tiens à le préciser, sans équivoque...
Belle action de chasse, et superbes tirs ! C'est ça, la chasse à l'approche !



J'en profite pour mettre fin à une légende, colportée par les médisants qui sévissent sur ce forum : eh bien si, Messieurs les diffameurs, lorsque Milouin s'allonge sur le ventre pour tirer, ses coudes touchent bien par terre !!! Je l'ai vu de mes yeux, et en témoignerait, si besoin, devant les juridictions compétentes.

Nous apprenons que Pascal a concrétisé, avec un 4 de sa connaissance ! C'était bien la peine de faire le magnanime la veille...

Repas de midi chez Solange, où nous avons pris nos habitudes. Le Président de l'Association nous fait l'honneur de sa compagnie, accompagné d'un Marquès de je ne sais plus quoi, enchanteur et envoûtant comme un baiser d'Espagnole !



L'après-midi, sieste et découpe...

Le soir, nous confions Dédé à un guerrier local, qui connaît le terrain à la perfection. Hélas, rien...Ou plutôt si, puisqu'il reste un bracelet à fermer. Milouin, en véritable Seigneur, nous annonce à Pascal et à moi-même, qu'il fait don de ce bracelet à la communauté ! Les mots nous manquent pour le remercier, et c'est ému aux larmes que je me dirige au fond d'un chaume, à l'abri d'une botte de paille, en rêvant au grand 6 qui ne va pas manquer d'arriver, cherry on the cake d'une aussi belle action...
J'étais encore en train de peaufiner mon affût que déjà la Winchester résonnait...Ah, la vache !!! Ce jour-là, la gagne était catalane, et un yearling venait de succomber, le museau dans un pissenlit.

Amis de CPA, méfiez-vous ! Si Milouin vous offre un verre, sirotez-le rapidement !!! Sinon, il va le boire...

La sortie du lendemain matin, réunissant les 2 André ne donnera rien...

Reste à avoir une pensée émue pour notre Dédé, victime d'une vision de rêve le premier soir...
Chez les marins, c'est le chant des Sirènes. Chez le Dédé, c'est le champ du Grand Six...

_________________
L'ombre du zèbre n'a pas de rayures...Quand c'est là, faut prendre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana chasseresse
Accroc !
Accroc !


Nombre de messages : 1297
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   Ven 22 Juil 2011 - 10:44

Waidmannsheil à tous les deux ! Et merci pour les récits de cette sortie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Labrador27
Légende !
Légende !
avatar

Nombre de messages : 5833
Date d'inscription : 10/07/2009

MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   Ven 22 Juil 2011 - 10:52

pat77 a écrit:
il y a quand même une culture gastronomique dans le sud-ouest qui émerge du brouillard .
..

Tu as raison ,on mange bien partout en France mais deux régions surnagent nettement:Le Lyonnais et le Sud Ouest (pour les vins aussi d'ailleurs,ceci entrainant cela,sans doute Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal33
***Dieu Vivant***
***Dieu Vivant***
avatar

Nombre de messages : 14425
Age : 43
Localisation : gironde,parfois ailleurs ....
Date d'inscription : 09/07/2008

MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   Ven 22 Juil 2011 - 11:17

Et ben voilà ,le meilleur pour la fin ! cheers Trop fort ce Koba !!! Laughing Laughing Laughing J 'ai tout revécu ,rigolade devant l 'ordi en prime .

_________________
Poursuite, ce bonheur ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MILOUIN 66
Légende !
Légende !
avatar

Nombre de messages : 8043
Age : 55
Localisation : perpignan
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   Ven 22 Juil 2011 - 11:35

Super recit Christophe , tout y est ! Very Happy
Ulrika , un sejour capreolesque en Dordogne c est une tres bonne idee ! A creuser ...
Rassures toi , nous adorons le cassoulet ... fait dans les regles de l art ! Wink

_________________


Le bleu de notre ciel,l or de notre soleil,le sang de notre race

" Si Dali a fait de la gare de Perpignan le centre du monde c\'est simplement parce qu\'il ne connaissait pas Aimé Giral..."D Herrero

Un proverbe anglais dit : "Il ne faut pas sous-estimer le courage des Catalans,ce sont eux qui ont découvert que les escargots sont comestibles"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevreuil
Accroc !
Accroc !
avatar

Nombre de messages : 1012
Age : 48
Localisation : nord drome
Date d'inscription : 21/07/2010

MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   Ven 22 Juil 2011 - 11:40

merci messieurs pour vos récits !!!
mais surtout un grand merci pour koba, qui comme d habitude à écrit un bijoux !!! Smile
je ris encore , entre le veau nageur dans le bouillon, le poulet et sa semoule, et tous le reste, un grand moment de lecture !!!!!!!!!
koba !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dédé 13
***Dieu Vivant***
***Dieu Vivant***
avatar

Nombre de messages : 25870
Age : 70
Localisation : Bouches du Rhône
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   Ven 22 Juil 2011 - 12:06

chevreuil a écrit:
merci messieurs pour vos récits !!!
mais surtout un grand merci pour koba, qui comme d habitude à écrit un bijoux !!! Smile
je ris encore , entre le veau nageur dans le bouillon, le poulet et sa semoule, et tous le reste, un grand moment de lecture !!!!!!!!!
koba !!!

Mais il a oublié le hachis Parmentier-bolognaise. affraid

Sinon, comme d'hab le récit mérite la création du goncourt cynégétique, même les scènes d'où j'étais absent me semblent avoir été revécues. De tels récits font oublier l'échec.

_________________



Oui je chasse, et alors ?

"On a beau dire ,on a beau faire Mille chansons mille refrains, Faut laisser dire et laisser faire, Mais le cul du berger…sentira toujours le thym."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ulricka47
Fidèle !
Fidèle !


Nombre de messages : 567
Age : 37
Localisation : lot et garonne
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Périple en terre Gersoise!   Ven 22 Juil 2011 - 12:15

milouin je suis dans le lot et garonne, donc a voir pour la saison prochaine et bien sur m'expliquée comment cela fonctionne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarcelle 66
***Dieu Vivant***
***Dieu Vivant***
avatar

Nombre de messages : 11804
Age : 23
Localisation : cabestany 66
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   Ven 22 Juil 2011 - 13:04

Un grand moment tu viens de me faire vivre Koba, pourtant j'ai vécu toutes les scènes par téléphone le soir meme! Mais là, j'étais avec vous... Un grand merci et bien sur Bravo Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pat77
Légende !
Légende !
avatar

Nombre de messages : 8839
Age : 69
Localisation : sud seine et marne
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   Ven 22 Juil 2011 - 14:30

Que dire de plus ?
Du grand koba , tu mériterais d'être promu "Directeur " Smile .D'ailleurs tes acolytes ne s'y sont pas trompés en te nommant Maître ...Tu pourrais être d'Artagnan , Milouin serait Athos , aussi adroit de la fourchette que de la rapière , Dédé serait Portos de Bardouin et Pascal , Aramis , bien que sur la fin , Alexandre Dumas , lui laisse peu de chance de tirer ...
C'est beau , c'est propre , l'aventure est belle ...

Merci à tous les quatre de nous avoir fait revivre vos grands moments de chasse à l'approche .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arggbiledefrancebo.wix.com/arggb-idf-bourgogne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Périple en terre Gersoise 2011.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Périple en terre Gersoise 2011.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Terre de l'Auxerrois 2011
» Photos Duster
» Rallye Terre de l'Auxerrois 2011
» Rallye Terre de l'Auxerrois 2011.
» Terre de l'Auxerrois 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CPA : Chasse - Pêche - Amitié  :: Chasse du Petit et du Gros Gibier :: Grand Gibier-
Sauter vers: