CPA : Chasse - Pêche - Amitié

Forum de Chasse et de Pêche destiné à créer une synergie d'amitié et de convivialité entre les membres afin de faciliter les rencontres et les échanges.
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et si on parlait gestion du grand gibier?

Aller en bas 
AuteurMessage
zimmer
Initié !
Initié !


Nombre de messages : 416
Age : 71
Localisation : 57
Date d'inscription : 15/03/2010

MessageSujet: Et si on parlait gestion du grand gibier?   Ven 9 Avr 2010 - 13:39

A l'époque, pas si lointaine ou l'homme chassait pour se nourrir et se vétir, le grand gibier était aussi la cible des grands prédateurs, se faisant, l'équilibre était établi. Les prédateurs, l'homme compris, recherchaient de la nourriture, si possible en grande quantité et en faisant le moins d'efforts possibles (tout le monde est paresseux de nature). pour ce faire, les prédateurs choisissaient parmi leurs proies les animaux les plus faibles, jeunes, vieux, malades, ceux qui exigeaient le moindre effort pour leur capture. Ce sytème, dite loi naturelle existe toujours là ou l'homme n'intervient pas ou très peu.
Tout le monde s'accorde à dire (oposants à la chasse compris) que la régulation des animaux est une nécessité pour la bonne santé de la faune sauvage, mais les hommes restent divisés sur la manière d'y parvenir. Les chasseurs pronnent leur bonne foi en défendant leurs manières de gestion par la chasse, les opposants, révant de voir revenir les grands prédateurs sauvages (loups, lynx, ours) de façon à rétablir l'équilibre naturel des populations d'animaux.
Pourquoi ne pas réintroduire les grands prédateurs?
A l'époque ancienne (chez moi on dit dit dans l'ancien temps), les grands prédateurs étaient présents et prélevaient leur quota d'animaux, jeunes, vieux, faibles ou malades, ce faisant, ils contribuaient au renouvellement et à la bonne santé des populations. Aujourd'hui, si les espèces à prélever sont toujours présentes, les grands prédateurs eux, ont disparu,une grande partie de leurs anciens habitats est colonisée au profit de l'homme bâtisseur, agriculteur ou éleveur.
Paradoxalement, l'homme en modifiant l'habitat de le faune sauvage a favorisé le développement de certaines espèces (sangliers), mais a anéanti le domaine de leurs prédateurs, hormis quelques zones de montagne, et encore!!!! Même dans ces zones sans culture, l'activité humaine est présente dans l'élevage ovin.
Les quelques loups présents, chassent selon leur instinct, la prédation des animaux les plus faciles a chasser, en l'ocurrence les moutons. pourquoi courrir plusieurs heures après un cerf?
La gestion du cerf.
La gestion est un acte naturel est obligatoire, mais comment faire une bonne gestion?
La notion de chasse pour se nourrir n'étant plus d'actualité, l'homme s'est inventé un concept pour réguler le cheptel des animaux sauvages, de là est née la notion de régulation, accompagnée par sa soeur la trophéite.
Habitant dans un département où la gestion du cerf est contrôlée depuis très lontemps, pour l'exemple on ne tire le cerf coiffé qu'à l'approche ou à l'affût, on pourrait s'attendre à voir lors des expositions de trophées organisées tous les ans par la fédération, des trophées parmis les plus beaux de France, or, il n'en ai rien. les plus beaux cerfs sont tirés dans les départements où on peut les tirer en battue!! Ces constatations m'ont amené aux réflexions suivantes:
Tout ce qui vit sur notre terre, hormis l'homme et encore, dans les pays les plus riches, est soumi aux lois implacables de la sélection naturelle.
Tout sur notre planète, nait, croît, vieilli et meurt que ce soit de maladie, vieillesse, accident ou prédation.
Les grands cerfs n'échappent pas à cette règle, sauf que leur mort par prédation est uniquement le fait du chasseur.
La nature, dans sa grande sagesse, a prévu pour la pérénité des espèces, le brassage des gènes, pour ce faire, à l'époque du brame, les grands cerfs maîtres de place, s'accouplent avec le plus grand nombre de biches possible, chassant impitoyablement tous les autres cerfs. Ce faisant, ils ne se nourrissent plus,se dépensent sans compter dans les combats, la saillie des biches, ils vont user leur énergie jusqu'à perdre 30 % de leur poids, dont ils auraient bien besoin pour passer l'hiver. A le fin du rut, ils s'en vont usés et fatiqués se remiser dans les endorits les plus profonds de la forêt, là ou personne ne viendra les chercher, en espérant, si l'hiver n'est pas trop rude, pouvoir ressurgir au printemps. Sauf que, si les loups exitaient encore, ceux-ci, avec leur mémoire atavique, savaient où trouver ces grands cerfs usés et fatigués. En meute, lorsqu'un grand cerf était levé, il avait peu de chance d'échapper à ses poursuivants. Le grand cerf a vécu, terrassé par le loup, il a, au cours de sa vie accompli le devoir pour lequel il a été créé, la pérénité de l'espèce, en s'accouplant avec toutes les biches de son harpail, sa descendance est assurée, il ne viendra plus sur sa place de brame, et ainsi, il ne saillira pas ses propres filles, qui viendront, elles, se faire saillir par un autre grand cerf, pour engendrer une nouvelle génération. Ce grand cerf, connaitra le même sort. Tout ça, pour assurer la bonne continuité de l'espèce, la nature leur a accordé l'immense privilège d'assurer leur descendance. Parcequ'ils étaient les plus forts, ils doivent mourir, la nature, dans sa sagesse tout fait pour qu'il en soit ainsi, afin d'éviter, autant que faire se peut, la consanguinité.
C'est dur a admettre, mais c'est ainsi, ma prochaine intervention, si vous le voulez: le sanglier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dédé 13
***Dieu Vivant***
***Dieu Vivant***
avatar

Nombre de messages : 25889
Age : 70
Localisation : Bouches du Rhône
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Et si on parlait gestion du grand gibier?   Ven 9 Avr 2010 - 13:59

Cette piqure de rappel m'inspire plusieurs réflexions:

1- Au sujet des grands prédateurs; à force de vouloir justifier notre action en se substituant aux prédateurs, les écolos se sont dit que si ils réintroduisaient ces animaux, nous ne serions plus justifiables.

2- La régulation est une nécéssité, certes, mais restons chasseurs et ne nous laissons pas instrumentaliser par les instances pour devenir des régulateurs. Gérer pour pouvoir continuer à chasser oui, mais chasser juste pour gérer, non, autant aller à l'usine.

3- La selection naturelle; juste un parallèle avec la cynophilie pour dire aux adeptes de la retrempe que si certaines races et espèces ont disparu, la nature aillant horreur du vide, elles ont toujours été remplacées par d'autres plus évoluées, où est le mal?

_________________



Oui je chasse, et alors ?

"On a beau dire ,on a beau faire Mille chansons mille refrains, Faut laisser dire et laisser faire, Mais le cul du berger…sentira toujours le thym."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ubac33
Accroc !
Accroc !
avatar

Nombre de messages : 1817
Age : 66
Localisation : gironde
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Et si on parlait gestion du grand gibier?   Ven 9 Avr 2010 - 17:03

Belle analyse Zimmer.
Je rejoins Dédé sur ses réflexions, juste un point ( d' ailleurs évoqué dans d'autres posts), aujourd'hui compte tenu de l'emprise humaine de plus en plus pressante, certains grands prédateurs n'ont plus leur place dans la nature, sans mettre en péril un certain équilibre naturel.Donc, et là , je diverge de Dédé, je pense que la chasse a un rôle de régulation envers certains animaux. Je pense juste que les mots ont leur importance. On ne dit plus tuer mais prélever, réduire mais réguler.Restons simplement à notre place de chasseur.Très simplement chassons pour tuer dans le respect de l'animal chassé , quel qu'il soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dédé 13
***Dieu Vivant***
***Dieu Vivant***
avatar

Nombre de messages : 25889
Age : 70
Localisation : Bouches du Rhône
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Et si on parlait gestion du grand gibier?   Ven 9 Avr 2010 - 17:21

Je n'ai jamais dit que la chasse n'avait pas un role de régulation, j'ai dit que la chasse ne doit pas être considérée comme l'instrument de la régulation mais doit rester un loisir. Dans le cas contraire nous ne serions que des fonctionnaires bénévoles à qui on aurait confié ce role de régulateurs. La réalisation minimale imposée des plans de chasse nous a déjà mis un bras dans cet engrenage et certains "gestionnaires" du style Arc en Barrois se complaisent dans ce role, et en plus ils ont créé la situation. Je refuse d'aller à la chasse comme on va au boulot, avec un travail à faire.

_________________



Oui je chasse, et alors ?

"On a beau dire ,on a beau faire Mille chansons mille refrains, Faut laisser dire et laisser faire, Mais le cul du berger…sentira toujours le thym."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ubac33
Accroc !
Accroc !
avatar

Nombre de messages : 1817
Age : 66
Localisation : gironde
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Et si on parlait gestion du grand gibier?   Ven 9 Avr 2010 - 19:19

D'accord sur le fond.Il faut que la chasse reste un loisir,mais en intégrant le rôle de régulateur, pour certaines espèces, afin de ne pas courir le risque de se voir retirer ce rôle .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal33
***Dieu Vivant***
***Dieu Vivant***
avatar

Nombre de messages : 14435
Age : 43
Localisation : gironde,parfois ailleurs ....
Date d'inscription : 09/07/2008

MessageSujet: Re: Et si on parlait gestion du grand gibier?   Ven 9 Avr 2010 - 22:05

Impossible aujoird 'hui de nier l 'utilité de la chasse dans son role de "régulation" ,surtout pour le GG ! Par contre ,n 'oublions surtout pas la notion de PLAISIR et de PASSION ! Very Happy

_________________
Poursuite, ce bonheur ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guidechasse
Fidèle !
Fidèle !
avatar

Nombre de messages : 557
Age : 47
Localisation : Ile de France - Québec
Date d'inscription : 10/07/2009

MessageSujet: Re: Et si on parlait gestion du grand gibier?   Sam 10 Avr 2010 - 7:36

Bon je vais un peu faire le troublion.... jocolor

Mais on a un peu donné le baton pour se faire battre! Rolling Eyes

il y a encore 10 ou 15 ans.... chasser le cerf ou le sanglier était selon les région un peu la quête du "Graal" !! cyclops

Maintenant c'est d'un banal de chasser le sanglier et les cerfs portant 12 ou moins!

et c'est pas pret de s'arranger... vu que les fédé...ONf...ONCFS... lieutenant de louveterie... se charge de réguler là ou les chasseurs n'agissent pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.guidechasse.com
zimmer
Initié !
Initié !


Nombre de messages : 416
Age : 71
Localisation : 57
Date d'inscription : 15/03/2010

MessageSujet: Re: Et si on parlait gestion du grand gibier?   Sam 10 Avr 2010 - 18:04

guidechasse a écrit:
Bon je vais un peu faire le troublion.... jocolor

Mais on a un peu donné le baton pour se faire battre! Rolling Eyes

il y a encore 10 ou 15 ans.... chasser le cerf ou le sanglier était selon les région un peu la quête du "Graal" !! cyclops

Maintenant c'est d'un banal de chasser le sanglier et les cerfs portant 12 ou moins!

et c'est pas pret de s'arranger... vu que les fédé...ONf...ONCFS... lieutenant de louveterie... se charge de réguler là ou les chasseurs n'agissent pas!
Ce n'est même pas faire le troublion, ce n'est hélas que l'exacte vérité, quoi qu'on en dise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana chasseresse
Accroc !
Accroc !


Nombre de messages : 1297
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Et si on parlait gestion du grand gibier?   Lun 12 Avr 2010 - 17:13

Puisque 1 ne sera jamais égal à 1 en matière de biologie, chaque terrain de chasse et unique! En conséquence, la meilleure gestion se fera toujours sur le terrain.

L'autre problème du grand gibier, concernant le brassage génétique, est que l'Homme l'a plus ou moins parqué. En effet, les autoroutes, les villes, les canaux, etc. fractionnent les territoires de nos grands animaux et les empêchent de se rencontrer.
Soit dit en passant, la première sélection naturelle se fera toujours lors de cette grande loterie qu'on appelle la fécondation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brockenarrow
Initié !
Initié !
avatar

Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : charente, pas loin du pont a coté du cimetiere
Date d'inscription : 20/01/2010

MessageSujet: Re: Et si on parlait gestion du grand gibier?   Lun 12 Avr 2010 - 17:37

Citation :
3- La selection naturelle; juste un parallèle avec la cynophilie pour dire aux adeptes de la retrempe que si certaines races et espèces ont disparu, la nature aillant horreur du vide, elles ont toujours été remplacées par d'autres plus évoluées, où est le mal?
on va pas remettre sa,mais ou est la nature dans la selection d'animaux domestiques?? pour le remplacement des races là faut tu revois ta copie,car maintenant on recherche tel que chez le porc par exemple des genes ayant disparuent chez nos porcs actuel,c'est aussi valable chez les poules,les vaches et les chiens.Pour les espéces disparue faut tu me donnes un exemple ou une espece est parti pour laisser la place a une autre plus évolué (sans intervention de l'homme sinon ce n'est plus du naturel)et en general si cela arrive ce n'est pas une especes plus évolué mais mieux adapté ,et a un biotope donné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dédé 13
***Dieu Vivant***
***Dieu Vivant***
avatar

Nombre de messages : 25889
Age : 70
Localisation : Bouches du Rhône
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Et si on parlait gestion du grand gibier?   Lun 12 Avr 2010 - 17:45

L'adaptation découle de l'évolution et vice versa, celui qui ne s'adapte pas n'évolu pas.

_________________



Oui je chasse, et alors ?

"On a beau dire ,on a beau faire Mille chansons mille refrains, Faut laisser dire et laisser faire, Mais le cul du berger…sentira toujours le thym."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brockenarrow
Initié !
Initié !
avatar

Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : charente, pas loin du pont a coté du cimetiere
Date d'inscription : 20/01/2010

MessageSujet: Re: Et si on parlait gestion du grand gibier?   Lun 12 Avr 2010 - 17:50

sa c'est la nature donc sauvage,si l'homme y met le pied sa change la donne a l'echelle de l'evolution,le Dronte a disparu ,alors qu'il etait adapté a son milieu un milieu sans predateur d'ou modification des ailes et oiseaux marcheur,aparition de l'homme et des predateur dans un labs de temps trop court a l'echelle de l'evolution donc disparition.C'est un peu comme l chasseursi je te suis ,il ne s'adapte pas,n'evolue pas donc disparaitra ,hein?en gros c'est sa!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dédé 13
***Dieu Vivant***
***Dieu Vivant***
avatar

Nombre de messages : 25889
Age : 70
Localisation : Bouches du Rhône
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Et si on parlait gestion du grand gibier?   Lun 12 Avr 2010 - 18:00

C'est ça. Cool

_________________



Oui je chasse, et alors ?

"On a beau dire ,on a beau faire Mille chansons mille refrains, Faut laisser dire et laisser faire, Mais le cul du berger…sentira toujours le thym."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brockenarrow
Initié !
Initié !
avatar

Nombre de messages : 441
Age : 51
Localisation : charente, pas loin du pont a coté du cimetiere
Date d'inscription : 20/01/2010

MessageSujet: Re: Et si on parlait gestion du grand gibier?   Lun 12 Avr 2010 - 18:01

ben alors tout baigne! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si on parlait gestion du grand gibier?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si on parlait gestion du grand gibier?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Brevet grand gibier!!!!
» cormorans
» Avez-vous déjà fait un grand chelem
» Quel zone de tir privilégiez-vous sur votre gros gibier ?
» Plan de gestion européen du grand cormoran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CPA : Chasse - Pêche - Amitié  :: Chasse du Petit et du Gros Gibier :: Généralités Petit et Gros Gibier-
Sauter vers: